GUIDE DU TRANSITAIRE

À l’origine, le mot vient de l’italien « Spedizione » (envoi) qui vient du latin « Expeditio » qui signifie à la fois une campagne guerrière et une expédition. Dans la pratique, le mot « transitaire » (en anglais : freight forwarder) est à la fois la personne et l’entreprise qui se chargent du transport des marchandises au niveau national ou international. 

 

Qu’est-ce qu’un transitaire ? 

Transitaire

Dans son acception la plus large, le transitaire est à la fois la personne et l’entreprise qui proposent et organisent le transport de marchandises pour le compte d’autrui. Dans la plupart des cas, le transitaire élabore une solution qui combine différentes formes de transport, et se charge de la consolidation et du transbordement, des documents et du stockage. 

 

 

Un transitaire se distingue d’une entreprise qui est propriétaire de ses actifs de transport, camions, navires, trains, et entrepôts ; en effet, le transitaire n’a pas besoin d’être propriétaire ni d’exploiter ce type d’actif. Il achète de la place sur les différents moyens de transport, les combinent en un transport complet, se charge des documents et vend la solution de transport qu’il a élaborée à son client. En principe, un transitaire pourrait être « une simple personne avec un téléphone mobile et une adresse e-mail ». Dans la pratique, la profession exige bien d’autres qualifications. La plupart des transitaires ont des actifs en leur possession, et le plus souvent ils possèdent des entrepôts sur leur principal segment de marché. 

 

Différents types de transitaires

Le transporteur DSV

Les transitaires sont de tout type, du groupe international propriétaire de centaines de succursales et de plusieurs centaines de milliers d’employés à l’échelle mondiale, aux sociétés nationales et jusqu’à la toute petite entreprise unipersonnelle qui possède un téléphone mobile et (parfois) une camionnette. 

 

Parmi les plus grandes sociétés internationales qui dominent ce secteur, nous avons DHL, Kuehne & Nagel, Schenker et Panalpina. Ce sont des sociétés européennes avec des succursales dans le monde entier, et qui fournissent à leurs clients des solutions complètes, ce qui vous permet de faire transporter votre marchandise d’un point du globe à un autre, quelle que soit la destination. Les seules sociétés danoises à ce niveau sont DSV, et Damco qui appartient à la société Maersk, et qui sont respectivement à la 11e et 17e place sur la liste des sociétés de transport les plus importantes. 

 

Parmi les sociétés nationales, les plus grandes sont Prime Cargo, Blue Water Shipping, Alpi et Leman. Ces sociétés ont leur siège social en France et leurs propres succursales dans certaines grandes villes de Chine et des Etats-Unis, mais elles utilisent majoritairement des agents pour couvrir le reste du monde. 

 

Les meilleurs transitaires danois

Enfin, il exige un grand nombre de transitaires plus petits qui ont une succursale en France et utilisent des agents pour les transports de marchandises outremer. 

 

Quel transitaire dois-je choisir ?

Nous recommandons en général aux PME danoises, aux entrepreneurs et personnes sans expérience dans le domaine du transport de faire appel à de grandes sociétés danoises. Ces sociétés ont suffisamment de personnel pour couvrir les segments stratégiques, mais elles n’ont pas atteint la taille qui rend les petits clients moins intéressants. Par ailleurs, elles offrent un bon service. 

 

Toute la question est de savoir comment on reconnaît un bon transitaire. Un transitaire – que ce soit une personne ou une entreprise – doit connaître son métier, ce qui signifie concrètement qu’il doit pouvoir transporter une marchandise de A à B dans les délais impartis et au prix contractuel. Ceci dit, il faut admettre que 90 % du travail d’un transitaire repose sur la communication. La communication peut avoir lieu de façon personnelle par téléphone ou par des mises à jour automatiques du système information, par e-mail ou site internet, mais cela reste secondaire. La plupart des acheteurs de transport peuvent accepter des modifications, à condition qu’ils en soient informés à temps. Le principal critère de choix d’un transitoire doit donc être la capacité de la personne ou de l’entreprise à informer son client de manière proactive. 

 

Nous vous conseillons d’utiliser votre réseau pour vous faire recommander deux ou trois transitaires. Discutez alors avec eux, puis décidez rapidement avec lequel vous pensez pouvoir le mieux coopérer. Eventuellement, vous pouvez trouver des transitaires et comparer leurs produits directement sur Transporteca. Sur notre portail, les transitaires qui participent sont déjà sélectionnés pour leurs temps de transit précis, leurs prix fixes et la qualité de la communication. Mais il s’agit avant tout de se lancer et de faire sa propre expérience.